• En Thiérache

    C'est un pays dont l'eau lisse les bancs d'ardoise,
    De ruisseaux avivant des vallons verdoyants
    Où les forêts ployant leurs ocres ondoyants,
    Vont mélanger au sable une empreinte d'armoise.

    C'est un confit de prés que la sylve chamoise,
    Où le sentier se perd en tracés larmoyants,
    Où le cèpe en chapeau sous les pins chatoyants,
    Déploie un clocheton d'église villageoise.

    Les chênes ancestraux, devant les sangliers,
    Eparpillent leurs glands sous les sombres halliers
    Que la fougère pare avec art et souplesse.

    Ardennais, ta région assume sa noblesse,
    Gens aimable, courtois, en limite du temps,
    Soucieux d'un accueil riche comme un printemps.

    Serge LAURENT

     

    Nota : Armoise, armoisin = taffetas

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :