• Homme regarde le ciel, regarde la mer, regarde la terre
    Aujourd'hui comme hier, ta vie est suspendue au ciel, à la mer, à la terre
    Impitoyable nature impose sa dictature, sème la terreur, la colère
    Tant de vies anéanties, ensevelies... alors tu espères en la chaîne humanitaire
    Il y a hélas les corrompus, les opportunistes, mais aussi les purs, les solidaires

    Epreuves d'une vie pour des peuples bien souvent dans la misère
    Tornade, tsunami, volcans..... tremblent l'homme et la terre

    Ah, j'oubliais qu'à ceci il faut ajouter toutes les guerres
    Il est un paradis que dans la cœur de ceux qui gèrent
    La connaissance des sciences, des hommes et de leurs paires
    Et puis l'amour qui donne des ailes pour reconstruire sa chaumière
    Usagé de cette planète dont tu n'es pas propriétaire
    Réalité des éléments qui interfèrent dans ta sphère
    Sonne l'argent récolté, distribué et détourné par Lucifer

    Nelly JOHNSON

    Responsable du Salon de la Poésie de Peillon (Alpes-Maritimes)

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique