• Ma nation

    Mes rêves de grandeur ne sont pas pour ma gloire,
    Ils sont à ma patrie, pour son peuple assemblé,
    Ils sont pour que la paix grandisse avec le blé,
    Afin que les bleuets vivent parmi l'Histoire. 

    Mes songes sont d'ailleurs, gravés sur l'écritoire.
    Ainsi, du sang versé, chaque sillon comblé,
    Hoir d'un pays souvent par l'épreuve accablé,
    Se nourrira d'esprit sans dogme péremptoire. 

    La nation se bâtit au droit du bon usage,
    D'un concept en sagesse usant d'un clair langage
    Et sa Constitution prescrit L'humanité. 

    La valeur du travail est dans la plénitude.
    Si l'oppression s'ensuit et devient l'habitude,
    Elle est bien ce fruit sec de vaine vanité.

    Serge LAURENT

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :